5 (vieux) Disney à voir ou à revoir

Je suis en pleine régression cinématographique vu que dehors il faisait 25° hier et qu’aujourd’hui c’est de nouveau l’hiver, il neige et il fait en dessous de zéro. Il neige. Un 16 avril. Mokay.

Je me suis donc remise en mode hiver aka mes 3 « C » : couverture, canapé, chat. On peut ajouter thé aussi mais y a pas de « C » dedans donc ça marchait moins bien. Et après avoir épuisé les dernière sorties séries du week-end (Games of Throne, Mad Men, The Good Wife) me voilà lancée dans un élan Disney, à revoir les dessins animés qui ont bercé mon enfance. En voici 5 magiques, magnifiques, drôles dont je ne me lasserai jamais.

Cendrillon

Alice aux Pays des Merveilles

Alice aux pays des merveilles

Mon préféré, sûrement parce que Walt Disney y a ici rendu à la perfection l’univers de Lewis Carroll. Alice est un peu agaçante parfois en petite fille polie mais les personnages autour sont emprunts d’une douce folie contagieuse, du Lièvre de mars à la Reine en passant par le chat de Cheshire. Les couleurs sont encore flamboyantes et les chansons, pas énervantes !

Fantasia 

Fantasia

Un Disney que j’ai découvert sur le tard, sans parole et reprenant des thèmes de musique classique les plus connus : la Symphonie Pastorale de Beethoven, le Sacre du printemps de Stravinsky ou encore Casse-noisette de Tchaïkovski. Mon passage préféré reste celui avec Mickey en apprenti sorcier.

Peter Pan

Peter Pan

En revoyant Peter Pan je me suis souvenue à quel point l’histoire est conçu pour des adultes bien plus que pour des enfants, décrivant l’enfance comme une période sombre dont il faut vite sortir ! Peter Pan s’avère aussi cruel parfois que le Capitaine Crochet, et tous les personnages semblent avoir en eux une mélancolie certaine. A revoir aussi pour la fée Clochette, évidemment.

Cendrillon

Cendrillon

Autant les princesses de Disney ne m’ont jamais vraiment fasciné, autant la plus emblématique de toutes : si ! La pantoufle de vair (ici en verre), la citrouille qui se transforme en carrosse, la robe magnifique… Même si l’histoire du prince charmant n’est pas des plus intéressantes, les personnages secondaires, des souris aux vilaines belles-sœurs, sont ingénieusement animées. Un film de toute beauté.

Bambi

Bambi

Pour pleurer à chaudes larmes devant la mort de la mère de Bambi, devant la fin de l’innocence et la grâce du faon. Puis parce l’anthropomorphisme des animaux a rarement été aussi bien rendue depuis sauf chez Miyazaki.

Et vous, c’est lequel votre Disney préféré ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire